Politique

Un état d'urgence prolongé

Manuel Valls et le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve ont présenté mercredi un projet de loi prolongeant de deux mois l'état d'urgence... Un état d'urgence prolongé

Manuel Valls et le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve ont présenté mercredi un projet de loi prolongeant de deux mois l'état d'urgence, sans les dispositions concernant les perquisitions administratives, a annoncé le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll.


Cette prolongation «pour une durée limitée à deux mois à compter du 26 mai» vise «à avoir tous les moyens nécessaires pour assurer la sécurité» de l'Euro-2016 de football puis le Tour de France cycliste, a-t-il précisé lors du compte-rendu du Conseil des ministres. Durant la période de prolongation ne seront plus applicables les dispositions «permettant de mettre en oeuvre des perquisitions administratives», a-t-il encore ajouté.

Depuis l'entrée en vigueur de l'état d'urgence, des partis de gauche et des associations de défense des droits de l'homme et des libertés publiques se sont inquiétés d'un risque de pérennisation de ce régime.

L'état d'urgence peut notamment permettre à l'Etat d'assigner à résidence toute personne «dont l'activité est dangereuse pour la sécurité et l'ordre publics». François Hollande avait proposé de l'inscrire dans la Constitution, mais il a finalement dû renoncer, faute de consensus politique sur cette réforme qui comprenait également le très controversé élargissement de la déchéance de nationalité.

 

Code à intégrer Normal Grand

Advertisement

À lire aussi sur RankBank
Commenter