À table!

Un complot anti-apéro?

Amants et pratiquants de l’apéro, unissez-vous! Tout prête à croire que la société veuille nous retirer notre sacro-saint apéritif. N'est-ce pas là de l'hyper prévention de la part de l'organisation mondiale de la santé, ou d'un lobby de végétarien en colère, de multinationales productrices de légumes en masse luttant contre la love suprématie de l'entrecôte ? Votez, on a besoin de vous Un complot anti-apéro?

Amants et pratiquants de l’apéro, unissez-vous! Tout prête à croire que la société veuille nous retirer notre sacro-saint apéritif post-labeur. Après les recommandations, les limitations et les excès de terreur que l'on nous inflige avec l'alcool, sans parler -et ce sûrement à raison- des campagnes sans relâche anti- tabac depuis plus d'une vingtaine d'années, voici, et ce sans complexe qu'on veut nous retirer de la table, que dis-je, nous enlever de la bouche, notre fameux saucisson, notre magique sauciflard, notre détente apéritivienne, notre eldorado terroir !

Stupeur et tremblements! Quelle dégaine aura ma table sans le rouge et sans ce fabuleux saucisson que nous a ramené mamie de Corrèze ? À quel moment j'allume ma clope parce que j'ai un coup dans le nez? Bon, encore ça c'est pas grave, faut aller dehors, il fait super froid et après je galère à monter les escaliers. Mais mon petit vin terroir au goût caché -trop bien caché- de banane ? Ma charcute, mon voyage de papille qui sent le soleil, la joie et la bonne humeur ? On fait comment pour l'apéro ? Une séance de méditation ? On parle de foot ? Du cul de Kim Kardashian ? De Fleur Pellerin ? Du nouveau film de Maiwenn? Des banques en ligne? De street art ? On le faisait déjà !

Des solutions? Ah oui, une orange pressée du primeur bio à 128 € le kilo et du chou cru trempé dans du fromage blanc à zéro pour cent, oui on a testé pour vous. En fait non, le fromage blanc à zéro pour cent, on a regardé, ça allait pas parce que le lait vient d'Ukraine, et vous savez les OGM, c’est pas trop ça, et cette fois-ci, on s'est dit qu'on allait anticiper pour ne plus être pris de court. Et ce jour-là, ma mamie passe chez moi, regarde sa montre, regarde mon verre et mon chou cru, me regarde avec désespoir et me dit: "Je comprends pas pourquoi vous vous infligez ça...", puis elle a filé dans la cuisine a ouvert un bon petit Saint Emilion, tranché ce si bon saucisson, fait de grosses embrassades à mes copains pour leur dire bonjour, s'est assise dans le meilleur fauteuil et s'est exclamée "Moi, j'ai 88 ans, et celui qui me fera arrêter le pinard et le saucisson, il peut se lever de bonne heure..."

Alors que l'on entendait en fond sur Itélé, "La charcuterie serait cancérogène, selon une étude du..." blablabla. On a éteint la télé, et on a tenté de dresser une liste exhaustive d'aliments qui seraient potentiellement nocifs pour nos santés et on a vite eu les premiers symptômes de la dépression, on a décidé de parler politique, puis on s'est pris la tête, alors on a parlé de sexe! Puis on s'est dit qu'en fait, le plus nocif en absolu pour notre santé, c'était les médias. C'est pourquoi nous vous demandons aujourd'hui:

La charcuterie et la viande rouge cancérogènes vous y croyez ? Vous allez arrêter ?

Code à intégrer Normal Grand

Advertisement

À lire aussi sur RankBank
Commenter