Politique

Thanksgiving : grosses dindes et génocide

Thanksgiving, ce n'est pas une fête pour tout le monde, et surtout pas pour les américains natifs. Envie de fêter la date anniversaire d'un génocide? Non, hein. Thanksgiving : grosses dindes et génocide

C’est l’un des plus grands génocides de l’histoire, plus grand encore que ceux régulièrement évoqués. On parle ici de 80 millions à 100 millions de personnes.

 

 

Alors que Noël semble encore loin, les dindes rôtissent déjà pendant que les tartes au potiron cuisent, chez nos voisins outre-Atlantique comme dans quelques autres pays. "Thanksgiving" veut dire "Merci pour les dons"La tradition des Pilgrims du XVIIe siècle, ces pèlerins du vieux continent qui ont débarqué dans le Nouveau Monde à bord du Mayflower, marque leur sensation d'avoir été accompagnés par la bénédiction divine au moment de leur installation…Nous on a plutôt envie de parler de massacre, de génocide. D’une civilisation entière détruite, de moins en moins représentée et qui ne peut guère s’exprimer.

 

 

Les colons ont débarqué, sur une terre qui n’était pas la leur, où il n’y avait pas de blancs, et se sont dit qu’il fallait éliminer les américains natifs, appelés à tort, indiens d’Amérique. Ils sont américains, ils sont LES américains. À commencer par le fait que Christophe Colomb les a nommé indiens car il était perdu et se croyait en Inde. Un continent entier se remplissant la panse histoire de fêter le début d’un massacre, bon appétit et bonne dinde farcie de culpabilité.

Code à intégrer Normal Grand

Advertisement

À lire aussi sur RankBank
Commenter