Shopping

Sonia raccroche son tricot

Des suites de la maladie de Parkinson Sonia Rykiel est décédée ce Jeudi 25 Août... Sonia raccroche son tricot

Un amour inconditionnel de la femme libre, de Paris et du chocolat. A 86 ans, la créatrice Sonia Rykiel est décédée ce jeudi matin, à son domicile parisien. « Ma mère est décédée cette nuit à Paris, chez elle, à 5 heures du matin, des suites de la maladie de Parkinson », a confirmé sa fille Nathalie.

 Chevelure orange sur habit noir et peau diaphane, frange-rideau abaissée à mi-regard si bien qu'il faut s'approcher pour en découvrir l'iris, d'un vert incroyablement clair: sa silhouette est reconnaissable entre toutes, aussi identifiable que le Lagerfeld à catogan, bagouzes et lunettes fumées sanglé de Dior by Hedi Slimane. Une icône. Commentaire : «Sauf que moi, je n'ai pas l'impression d'avoir fabriqué mon image. Quoique. De toute façon, je dis toujours :"Le naturel est abominable, chassons-le, il ne reviendra jamais."» Autobilan, qu'on entérine sans problème : «Je suis très théâtrale, d'ailleurs j'aurais rêvé d'être comédienne.»

En fait, le numéro de celle qui aurait aimé être actrice était parfaitement rodé. À chaque fois, elle vous tendait vaguement sa main, contournait son bureau, allait se pavaner dans un grand fauteuil, plantait ses grands yeux verts dans votre regard, prétextait une insoutenable migraine, affirmait qu’il s’agissait d’un mauvais jour au point que même ses robes lui résistent… Toute une mise en scène pour essayer de vous amadouer !

D’aucuns ont été tentés de prendre congé en s’excusant, mais, souvent, Sonia la séductrice enchaînait déjà le deuxième acte, s’emparait d’un gros feutre noir, dessinait une immense silhouette et commençait à retracer ses premières années d’aînée des cinq filles Flis à la crinière flamboyante, qui avait décidé « une fois pour toutes de passer aperçue », sans vous laisser le temps de poser la première question ou de partir.

Code à intégrer Normal Grand

Advertisement

À lire aussi sur RankBank
Commenter