Politique

Recette d’une bonne exfiltration : Des pilotes français, de la coke dominicaine, et des membres du front national

Il y a encore quelques semaines nous nous demandions comment il avait été possible pour les pilotes français de fuir la République Dominicaine alors qu’ils avaient été arrêtés et condamnés par la justice dans le pays en question. Nous avons désormais des réponses . Recette d’une bonne exfiltration : Des pilotes français, de la coke dominicaine, et des membres du front national

Pour remettre en contexte, l’affaire  « Air cocaine » c’est l’histoire de deux pilotes français qui se sont fait arrêtés en République Dominicaine car ils étaient en possession  d’une grosse quantité de cocaïne. Ces pilotes, Bruno Odos et Pascal Fauret ont ensuite regagné tranquillement leur patrie, dans l’attente d’un procès et d’une décision de justice qui prouverait leur innocence.

 

 

Il y a encore quelques semaines nous nous demandions comment il avait été possible pour eux de fuir la République Dominicaine alors qu’ils avaient été arrêtés et condamnés par la justice dans le pays en question. Nous avons désormais des réponses : on découvre que cette « exfiltration » a bénéficié d’un petit coup de pouce des plus ou moins hautes sphères du monde politique en les personnes d’Aymeric Chauprade et de Pierre Malinowski. Aymeric Chauprade, c’est un eurodéputé du Front National, et Malinowski, c’est l’assistant de Jean-Marie Le Pen au parlement européen.

 

 

On parle d’une opération patriotique. Il était planifié que Chauprade et Malinowski soient séparés en deux équipes, l’une en République Dominicaine, et l’autre en France à l’arrivée des pilotes pour s’assurer du bon déroulement de l’affaire. Sauf qu’en France, ils n’ont pas passé la sécurité. Voilà,voilà… Et bien au boulot la justice !

Code à intégrer Normal Grand

Advertisement

À lire aussi sur RankBank
Commenter