Voyages

Philae, on ne t'oubliera jamais

Philae est un atterrisseur de l'Agence spatiale européenne transporté à des millions de kilomètres de la Terre par la sonde spatiale Rosetta ... Philae, on ne t'oubliera jamais

C’est la fin de l'aventure pour Philae. Sur la comète Tchouri depuis novembre 2014, le petit robot est muet depuis sept mois et les chances d'établir un contact avec lui sont désormais proches de zéro.

Au revoir, mais pas encore adieu. La sonde Rosetta «reste toujours à l'écoute» de Philae, a ainsi souligné l'agence spatiale française CNES dans un communiqué séparé, même s'il y a vraiment très peu d'espoir de recevoir un signal de la part de Philae.

La comète Tchouri s'éloigne du Soleil, ce qui signifie que les panneaux solaires du robot reçoivent moins de lumière. La comète se refroidit et le robot aussi. Les antennes réceptrices de la sonde - ses «oreilles» en quelque sorte - sont toujours allumées et «nous restons prêts au cas où Philae se réveillerait», explique Stephan Ulamec..

Après dix ans de voyage comme passager de la sonde Rosetta, Philae avait réalisé le 12 novembre 2014 une première historique en atterrissant sur la comète «Tchouri». Equipé de dix instruments, il avait travaillé pendant 60 heures avant de s'endormir faute d'énergie. Il s'est réveillé en juin 2015 mais n'a plus donné de ses nouvelles depuis le 9 juillet.

Le but de la mission, menée par l'Agence spatiale européenne, est de mieux comprendre les comètes, témoins de la genèse du système solaire il y a 4,6 milliards d'années. Les chercheurs espèrent trouver des indices sur l'apparition de la vie sur Terre. Rosetta rejoindra d'ailleurs Philae d'ici quelques mois. La sonde va poursuivre sa mission jusqu'à septembre, date à laquelle il est prévu qu'elle se pose le moins rudement possible sur Tchouri, pour y finir sa vie aux côtés du robot.

Code à intégrer Normal Grand

Advertisement

À lire aussi sur RankBank
Commenter