Ciné & Télé

On donne, on voit et on sait pourquoi au Téléthon

Où vont vos sous? Comment sont ils répartis? La science progresse grâce à vous, lisez donc comment... On donne, on voit et on sait pourquoi au Téléthon

Les dons soutiendront la recherche médicale sur les maladies rares, qui voit "une explosion des essais", selon Laurence Tiennot-Herment, présidente de l’association française contre les myopathies.

 

En plus de 300 programmes de recherche, l'association soutient cette année 31 essais thérapeutiques en cours ou en développement (thérapie génique ou cellulaire, etc.) sur  une vingtaine de maladies rares du sang, des muscles, du cerveau, du foie et de la vue. Parmi les récents résultats encourageants, des chercheurs ont réussi à redonner de la force musculaire à des chiens atteints de la myopathie de Duchenne, maladie rare d'origine génétique.

 

Mais la recherche a un coût : un lot de traitement de thérapie génique coûte jusqu'à 500.000 euros. Pour une maladie du système immunitaire et du sang, comme Wiskott Aldrich, il a fallu par exemple plus de 3 millions d'euros pour produire 6 lots de médicament pour traiter 15 patients.

 

Mais pour aller plus avant, jusqu'à l'autorisation de mise sur le marché, il faudra encore au Généthon.

Depuis le premier Téléthon, l'AFM-Téléthon a investi plus d'un milliard d'euros dans la recherche contre les maladies rares.

 

Code à intégrer Normal Grand

Advertisement

À lire aussi sur RankBank
Commenter