Ciné & Télé

Leur carrière anéantie dans leur pays pour s'être dévoilée le crâne

Les deux actrices iraniennes Chakameh Chamanmah et Sadaf Tahérian, sont interdites de travailler en Iran après avoir publié la photo de leur visage sans voile sur les réseaux sociaux. Leur carrière anéantie dans leur pays pour s'être dévoilée le crâne

Chakameh Chamanmah et Sadaf Tahérian ça vous dit quelque chose ? Vous en entendez sûrement parler depuis des jours pour le scandale terrible qu’elles ont généré dans leur pays mais surtout sur notre vieux continent. Ces deux jeunes artistes ont publié sur leur instagram des photos d’elles sans voiles. Ces photos jugées "non islamiques" des deux femmes ont provoqué la réaction du ministère de la culture et de l'orientation islamique, qui surveille toutes les activités artistiques et qui est chargé de donner des autorisations pour toute œuvre cinématographique. Par conséquent, les séries ou les films dans les lesquels elles apparaissaient sont en cours de censure ou déjà banni du petit ou grand écran.

 

 

Bien évidemment, nous n’avons ni la même culture, ni la même religion pour certains, ni les mêmes lois et nous n’avons aucunement envie de rentrer dans ce débat-là. En revanche, les deux actrices faisaient déjà leur carrière hors de leur pays lors de la publication de ces « scandaleuses » photos.

 

 

En outre, les tenues que portaient les deux jeunes femmes, étaient aussi une façon pour elles de défendre leur droit de s’habiller d’une façon qui correspond à leur mode de vie.

Code à intégrer Normal Grand

Advertisement

À lire aussi sur RankBank
Commenter