Politique

Le vote à l'aveugle qui fait mal à la France

La gueule de bois des élections régionales. Pas de campagne pour ces élections entre les attentats et la COP21. Allez voter Dimanche prochain. Le vote à l'aveugle qui fait mal à la France

Les électeurs qui se sont exprimés aux régionales savent pour qui ils ont voté. Mais ils ne savent pas pourquoi !

Nous imaginons bien évidemment, que le vote n’a pas été considéré uniquement sur des questions régionales. On ne peut guère imaginer consultation plus surréaliste pour la démocratie locale.

 

La carte des 22 régions françaises est sur le point d’être redessinée, mais l’ancienne organisation territoriale existe toujours jusqu’à début 2016. Car c’est au début de l’année prochaine que la carte de France ne comprendra plus que 13 régions. Si l’on considère que 6 régions resteront inchangées, les électeurs des 16 autres dans leur mouture actuelle se sont exprimés sur des entités encore virtuelles sans en connaître, pour la plupart d’entre eux, le périmètre futur

Et dans une méconnaissance totale de la réalité des budgets à venir et de leur composition.Autrement dit, dans ces 16 régions en voie de reconfiguration, la consultation électorale peut être assimilée à un vote «à l’aveugle» sur les sujets qui seront de la compétence des autorités régionales.

 

D’autant que, compte tenu d’un contexte politique particulièrement chargé suite aux attentats du 13 novembre et à la place donnée au réchauffement climatique à travers la COP21, la campagne pour les élections régionales a totalement tourné court.Les électeurs ont voté sur des thématiques nationales, de sécurité et d’immigration sur lesquelles les autorités régionales n’ont pourtant pas la main, ou sanctionné l’exécutif pour sa politique sur l’Europe ou l’emploi comme s’il s’agissait d’une élection présidentielle. Le gros malentendu!

Code à intégrer Normal Grand

Advertisement

À lire aussi sur RankBank
Commenter