Musique

La Gaga fait de l'Alladin Sane aux Grammy Awards

Costumes, performances vocales alliées à la technologie, danses frénétiques...Un vibrant hommage en neuf tubes. Une expérience pop, multisensorielle. La Gaga fait de l'Alladin Sane aux Grammy Awards

Au milieu de la soirée, Lady Gaga s’est déguisée en sosie de Régine pour rendre hommage à David Bowie avec synthé motorisé. Le tout en duo avec Nile Rodgers. Award du meilleur scénario et du meilleur “face maping”. Malgré des images d’introduction assez captivantes, la performance glisse rapidement vers un pénible effort démonstratif. Vous pouvez toujours écouter les versions originales pour vous soigner après ce medley grandiloquent à l'image de son modèle.

 

Métamorphosée en Bowie, la star - qui posait sur le tapis rouge dans une sublime robe bowi-esque créée par Marc Jacobs - a revisité la discographie de cet artiste majeur dans une ambiance à la fois rétro, glam et... spatiale. Sur la scène du Staples Center, Lady Gaga a fait voyager le public et une multitude de personnalités du monde de la musique. Le show a commencé par son visage en plein écran qui, par la magie des effets spéciaux, voyait son maquillage lentement devenir celui d'Aladdin Sane avant qu'une araignée ne vienne se promener sur son visage.

 

Le tout sur la sublime Space Oddity pour un clin d'oeil appuyé à l'album The Rise and Fall of Ziggy Stardust and Spiders from Mars, l'un des plus marquants de l'histoire de la musique. S'ensuivront Changes, avec l'apparition sur scène de la chanteuse aux cheveux oranges, enroulée dans un manteau blanc, puis l'inévitable Ziggy Stardust, et Suffragette City, où l'excentrique interprète de Born This Way et Bad Romance a tenté d'en découdre avec un piano robotisé.

Code à intégrer Normal Grand

Advertisement

À lire aussi sur RankBank
Commenter