Voyages

La côte d'Azur cherche de la vie sur Mars

Destinée à rechercher de potentielles preuves d'activités biologiques sur la planète rouge, cette fusée a été créée par le Thales Aliena Space à Cannes. La côte d'Azur cherche de la vie sur Mars

Cap sur Mars les amis ! Les explorations sur la planète Mars se font de plus en plus fréquentes et on commence sérieusement à envisager un déménagement dans quelques siècles. Bon ou pas, mais on tâte le terrain pour savoir ce qu’on peut en faire. Y-a-t-il de la vie, quelles activités biologiques y-a-t-il sur la planète rouge ? Une série d’interrogations qui pourrait bien nous faire faire des pas de géants dans la recherche.

La fusée Proton transportant une sonde capable de détecter des gaz à l'état de trace, baptisée TGO (Trace Gaz Orbiter), et un atterrisseur test nommé Schiaparelli, a décollé à 10H31 heure de Paris des steppes du Kazakhstan ce lundi. La fenêtre de lancement était ouverte de ce 14 mars au 25 mars.

Un voyage de sept mois et un trajet de près de 496 millions de kilomètres attend désormais la mission, au terme duquel l'atterrisseur se séparera de la sonde le 16 octobre pour se poser sur Mars trois jours plus tard.

"C'est un satellite qui a été conçu, géré puis assemblé et enfin testé à Cannes. Grâce à lui, c'est la première fois que l'Europe pose une capsule sur Mars", précise Jean-Jacques Juillet directeur des programmes de l'ESA.

Code à intégrer Normal Grand

Advertisement

À lire aussi sur RankBank
Commenter