Web & High Tech

L'appel du devoir n'aura pas fait l'impasse sur les bonbons

Lorsque les rois de la baston des bazookas et de la guerre se décident de s’occuper de la star des bonbons en ligne, c’est le pactole assuré ! L'appel du devoir n'aura pas fait l'impasse sur les bonbons

Activision Blizzard, l'éditeur américain d'un des jeux vidéo sur console les plus vendus au monde -Call of Duty- a décidé de se mettre aux sucreries sur mobile en rachetant Candy Crush pour la maudite somme de 5,9 milliards de dollars. Voilà en effet un accord qui ne causera pas de diabète aux éditeurs de jeux, mais plutôt un énorme accord qui génèrera un demi-milliard d'utilisateurs actifs dans 196 pays et un portefeuille comprenant dix des marques les plus emblématiques au monde.

 

 

Une action tornade qui leur permettra de diversifier et d’amplifier leur clientèle et de devenir les meneurs absolus du marché. Activision se positionnera alors comme une des entreprises ayant eu la croissance la plus rapide, avec des revenus mondiaux qui devraient atteindre tous éditeurs confondus plus de 36 milliards de dollars d'ici fin 2015.

 

 

Et non, il n’y aura pas de mitraillettes chargées au dragibus, pas de grenade en gélatine, ni même malheureusement de mines anti personnelles en fraises tagada, et ô tragédie pas d’armée de Schtroumfs ! Un des plus gros accords économique de cette année aura été au nom du fabuleux monde virtuel.  

Code à intégrer Normal Grand

Advertisement

À lire aussi sur RankBank
Commenter