Sport

Juste un dernier Haka

Le 18 Novembre il a rendu les armes face à la vie et les néo-zélandais lui ont dignement rendu hommage. Juste un dernier Haka

Le géant incontesté du rugby a rendu les armes et fait coulé les notres. Il s’est éteint le 18 novembre à cause de grave problèmes de santé. Ces dernières années, ses placages étaient plutôt subis et souvent sur le billard ou en dialyse. Un des héros de la Nouvelle Zélande est parti, mais les néozélandais n’ont pas lésiné sur l’hommage qu’ils ont décidé de lui rendre. Les plus grands du Rugby étaient là, pour porter son cercueil au milieu d’un stade où il avait l’habitude de briller de par ses prouesses et ses exploits pour défendre son Royaume All Black sur la terre de l’ovalie.

Un homme qui entre deux opérations n’a jamais hésité à se rendre au stade pour soutenir ses coéquipiers, son armée pacifiste dans la vie, guerrière sur le terrain. Un mythe s’est éteint mais pas son souvenir et ses miracles. Il a incontestablement marqué l’histoire du rugby à tout jamais, et même si cela peut paraître idiot, un des seuls sportifs avec Tiger Wood à avoir eu un jeu vidéo à son effigie. Une sorte de symbole indiscutable, un chef de file loyal et droit dans ses crampons, francs dans ses plaquage et inarrêtable face aux buts, une boule de bowling au milieu d’un champ de quilles prêtes à tout pour l’en empêcher.

Code à intégrer Normal Grand

Advertisement

À lire aussi sur RankBank
Commenter