Politique

Inénarrable violence, état islamique et intimidation.

L'église de Saint-Etienne-du-Rouvray, où a eu lieu mardi matin une sanglante prise d'otage, n'est pas la première visée en France... Inénarrable violence, état islamique et intimidation.

L'église de Saint-Etienne-du-Rouvray, où a eu lieu mardi matin une sanglante prise d'otage, n'est pas la première visée en France, alors que les chrétiens sont une cible désignée de l'EI qui évoque dans sa propagande les dirigeants «croisés» occidentaux et «le royaume de la Croix». En 2015, deux attentats déjoués en France avaient pour cible la basilique du Sacré-Cœur, une des églises les plus célèbres et les plus touristiques de la capitale française, ainsi que deux églises à Villejuif, dans le Val-de-Marne.

Le 19 avril, Sid Ahmed Ghlam, principal suspect de ces projets et du meurtre d'Aurélie Châtelain, est arrêté. Des liens sont établis entre cet étudiant algérien de 24 ans et Abdelhamid Abaaoud, instigateur présumé des attentats du 13 novembre dernier qui ont fait 130 morts à Paris et à Saint-Denis. L'exploitation des deux ordinateurs de Sid Ahmed Ghlam a laissé entrevoir les glaçants préparatifs d'une attaque de lieu de culte. Voici les extraits de cette correspondance :

«Essaie de trouver une église avec du monde et aussi regarde pour que tu puisses repartir rapidement et facilement, lui écrivait notamment un mystérieux commanditaire. Quand tu auras trouvé, fais pour que je t'explique la suite». Et Sid Ahmed Ghlam de répondre: «Pour l'église, j'ai cherché, et en Ile-de-France, c'est difficile pour repartir. Tu peux voir sur Google map, les bonnes églises ou paroisses sont tout près d'un commissariat ou gendarmerie, c'est-à-dire une à cinq minutes en voiture.» Et d'ajouter,: «Et l'église ça prend du temps pour les tuer. Si tu connais toi, dis moi je le ferai. (...) L'essentiel, c'est toi qui voit.».

Dans une note adressée aux autorités locales ainsi qu'à la police et la gendarmerie, après l'arrestation de Sid Ahmed Ghlam, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, avait souligné le danger pour les lieux de cultes catholiques, soulignant qu'une action visant les églises aurait bien évidemment une «exceptionnelle force symbolique».

Code à intégrer Normal Grand

Advertisement

À lire aussi sur RankBank
Commenter