Politique

Ils s'unirent, et firent beaucoup de morts

Le chimiste Bayer a réussi mercredi à acheter le fabricant américain controversé de pesticides et semences OGM Monsanto. Ils s'unirent, et firent beaucoup de morts

Le chimiste Bayer a réussi mercredi à acheter le fabricant américain controversé de pesticides et semences OGM Monsanto, une acquisition colossale soulevant beaucoup de critiques dans les rangs des défenseurs de l’environnement.

Bayer et Monsanto ont signé mercredi un accord de fusion ferme, au prix de 128 $US par action en numéraire, a annoncé Bayer dans un communiqué. Cela donne une valeur de 66 milliards au fabricant américain de l’herbicide Roundup [glyphosate], dont les effets sur la santé humaine sont controversés.Bayer remporte de loin la médaille de la plus grosse acquisition par une entreprise allemande, jusque-là détenue par Daimler, qui avait payé 36 milliards en 1998 pour Chrysler.  

En Allemagne, où l’opposition aux OGM est farouche, la reprise de Monsanto par l’un des noms historiques de l’industrie nationale, dont les pesticides dits « tueurs d’abeilles » sont aussi décriés, est vue avec effroi par les ONG et nombre de politiques.« L’acquisition de Monsanto signifie davantage d’OGM et de glyphosate dans les campagnes », tout ce que refusent les consommateurs, a encore averti mercredi l’ONG Campact. Pour Friends of the Earth, il s’agit d’un « mariage noué en enfer », tandis que le parti allemand des verts met en garde contre l’émergence « d’une entreprise toute puissante, qui ne va pas lutter contre la faim dans le monde, mais l’aggraver ».

Code à intégrer Normal Grand

Advertisement

À lire aussi sur RankBank
Commenter