Politique

Hollande décore des dictateurs, mais discrètement.

Le président a discrètement décoré le prince d'Arabie. Nul besoin de claironner, l'Arabie Saoudite, est tout sauf le pays des droits de l'homme. Hollande décore des dictateurs, mais discrètement.

François Hollande a surpris la planète en décernant la Légion d'honneur au prince héritier Mohammed ben Nayef le vendredi 4 mars.

 

Son pays peut piétiner la liberté d'expression et même exécuter ses opposants par dizaines, le prince saoudien Mohammed Ben Nayef n'en a pas moins été distingué dans la Légion d'honneur. Ministre de l'Intérieur du royaume saoudien, il a été décoré vendredi dernier par François Hollande. Une initiative qui n'a fait l'objet d'aucune communication de la part de l'Elysée, pour être finalement révélé par une agence de presse saoudienne.

 

Cette décoration, attribuée pour récompenser "des mérites éminents acquis au service de la nation soit à titre civil, soit sous les armes", a suscité de nombreuses réactions indignées, comme celle de Bénédicte Jeannerod, responsable d'Human Right Watch, sur Twitter. Le président de la république pourra peut-être bientôt tenter de convertir les dirigeants saoudiens.

 

Le président a annoncé dans Elle être féministe, et bien qu’il en touche deux mots au prince Ben Nayef : les femmes saoudiennes ont un taux d'activité inférieur à 20%, un statut juridique d'éternelle mineure, l'interdiction de conduire et la soumission à l'autorisation d'un frère ou d'un fils pour voyager, aller chez un médecin ou renouveler son passeport.

Code à intégrer Normal Grand

Advertisement

À lire aussi sur RankBank
Commenter