Musique

Beyonce militante?

Beyonce n'avait encore jamais poussé ses messages politiques, préférant d'habitude un registre entre féminisme, autocélébration et odes à l'amour... Beyonce militante?

Dans "Formation", Beyoncé se décrit comme "une Bill Gates noire en devenir", référence au milliardaire cofondateur de Microsoft devenu philanthrope.

 

"J'ai gagné tout cet argent mais mes racines ne m'ont jamais quittée", poursuit dans "Formation" celle qui est née à Houston, au Texas, de parents originaires de Louisiane et d'Alabama, deux Etats du sud-américain au passé esclavagiste. La vidéo de "Formation" fait aussi référence aux manifestations du mouvement "Black Lives Matter" qui agite les Etats-Unis depuis un an et demi et la mort de Michael Brown, un adolescent non armé tué par la police à Ferguson, suivie d'une série de cas similaires à travers le pays. 



"Arrêtez de nous tirer dessus", lit-on sur un tag dans le clip, tandis qu'un enfant danse façon Michael Jackson face à une rangée de policiers en tenue anti-émeute. Ces derniers lèvent lentement les mains comme le faisaient les partisans de "Black Lives Matter", dont le cri de ralliement est devenu "Hands up, don't shoot". 

 

Plus fugace dans le clip réalisé à La Nouvelle-Orléans par Melina Matsoukas: un homme lit un journal où apparaît en Une le leader du mouvement des droits civiques Martin Luther King avec le titre "Plus qu'un rêveur", référence à son célèbre discours "I have a dream". Au moment où la caméra se tourne vers sa fille de quatre ans aux cheveux afro, Blue Ivy, Beyoncé chante son idéal de beauté: "J'aime mon nez nègre avec des narines à la Jackson Five". 

Code à intégrer Normal Grand

Advertisement

Commenter