Politique

À la découverte de la femme kamikaze

Sur écoute depuis un petit moment, elle n'était pas inconnue pour tous... À la découverte de la femme kamikaze

Elle n’était visiblement pas inconnue de tous, car elle a fait l’objet d’écoutes judiciaires de la part d’un service de police du 93 pour des affaires de stupéfiants. Elle a également été surveillée par la sous-direction de l’antiterrorisme, qui la suit depuis les attentats de Paris.

 

Elle est née à Clichy-la-Garenne et s’appelle Hasna Aitboulahcen. C’est une française d’origine marocaine qui gérait une entreprise de BTP, aujourd’hui en liquidation judiciaire. Si son portrait est fidèle à la réalité, elle était complètement obnubilée par le jihad et aurait tenté à maintes reprises de se rendre en Syrie, en vain.

Hasna serait la cousine maternelle d’Abdelhamid Abaaoud et une grande fanatique du « travail » d’ Hayat Boumedienne, la compagne du preneur d’otage de l’Hypercacher, Amedy Coulibaly. Elle avait aussi de la famille en Moselle qu’elle visitait régulièrement.

 

Les habitants de sa commune parlent d’elle comme d’une femme perdue et extravertie qui buvait de l’alcool et qui avait pour habitude de se faire appeler « la femme cow-boy », à cause de l’immense couvre-chef qu’elle arborait. Elle avait disparu de la circulation depuis 2013, malgré certaines menaces proférées à plusieurs reprises contre l’état français.

Code à intégrer Normal Grand

Advertisement

À lire aussi sur RankBank
Commenter