Sport

8 ans de pilori pour Platini

À six mois de l'Euro organisé chez lui, en France, l'ex-capitaine des Bleus a été entraîné dans la chute de son ex-mentor... 8 ans de pilori pour Platini

Il s'était lui-même comparé à Icare : "Chaque fois que je me rapproche du soleil, ça brûle de partout", expliquait-il  il y a quelques semaines. Son soleil, c'était la présidence de la FIFA. Sa brûlure : une suspension de huit ans et un futur départ de l'UEFA, dont il est le patron incontesté depuis 2007. Michel Platini, 60 ans, qui a été l'un des joueurs les plus talentueux de l'histoire, voyant le jeu avant tout le monde, n'a pas vu, cette fois, le couperet tomber.

 

À six mois de l'Euro organisé chez lui, en France, l'ex-capitaine des Bleus a été entraîné dans la chute de son ex-mentor devenu son meilleur ennemi, Joseph Blatter, le président de la Fifa, également suspendu huit ans par la justice interne de la Fifa. En cause, un paiement de 1,8 million d'euros du second au premier en 2011 pour un travail de conseiller achevé en 2002 sans contrat écrit. L'icône du beau jeu tombe donc pour une histoire de gros chèque, lui dont l'image n'avait jamais été associée à celle des joueurs millionnaires d'aujourd'hui. Le coup est très rude pour le petit-fils de modestes immigrés italiens, qui vit le foot comme il respire, de sa naissance à Joeuf (Meurthe-et-Moselle) à la présidence de l'UEFA décrochée en 2007, en passant par la victoire à l'Euro 1984 et trois Ballons d'or, un record pour un Français.

Code à intégrer Normal Grand

Advertisement

À lire aussi sur RankBank
Commenter